< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

technicien / technicienne de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts

Le technicien de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts intervient en SAV (service après-vente) ou en cas de panne d'un engin. Il effectue différents tests sur la machine avant de poser un diagnostic et proposer une intervention.

Le métier

Nature du travail

Maintenance et réparation

Le technicien de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts se charge de la maintenance de machines complexes, d'essais de fonctionnement et de performance ou de réparations sur le terrain. Pour les matériels sans commandes numériques, il s'aide des informations fournies par le constructeur et l'utilisateur, avant de procéder à différents tests. Objectif : trouver l'origine du problème et poser un diagnostic. Il évalue également le temps nécessaire à la réparation. Il peut anticiper les interventions et négocier avec l'usager la date et la nature de la prestation nécessaire.

Diagnostic et programmation

Muni de son ordinateur portable, le technicien dialogue avec le système d'exploitation de la machine, du matériel ou de l'équipement en panne. Il effectue des tests, notamment sur les parties électriques et électroniques. Il lit la documentation technique, l'historique des pannes, etc. afin de remette l'engin en état de marche le plus vite possible, en s'assurant que la sécurité est respectée. Pour cela il pratique des essais, des mesures, etc. Sur les machines à commandes numériques, il interroge l'ordinateur de bord ou le reprogramme.

Conseil et formation

Auprès du client, le technicien représente une marque ou une entreprise spécialisée dans la maintenance. Il lui donne tous les renseignements nécessaires, rédige un rapport et donne des conseils d'utilisation, voire de petite maintenance. Il s'assure ainsi que le client utilisera correctement le matériel. Avec de l'expérience, le technicien peut aussi faire de la formation.

Compétences requises

Polyvalent

Pulvérisateurs électroniques, tracteur à commandes numériques, drone d'observation, tondeuse programmable : les matériels sont de plus en plus sophistiqués et l'assistance par ordinateur remplace de plus en plus les rouages. Le technicien de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts doit connaître l'électronique autant que la mécanique, la pneumatique ou encore l'hydraulique. Il doit être polyvalent et curieux pour faire évoluer ses connaissances. L'anglais technique peut être nécessaire, notamment pour le travail en concession pour une marque étrangère.

Rigoureux et responsable

La nouveauté ne lui fait pas peur, car il aime apprendre et acquérir de l'expérience sur le terrain. Il veille toujours à respecter les réglementations en matière d'hygiène et de sécurité pour lui, ses collègues et l'utilisateur. Observateur, méticuleux, organisé et autonome il sait prendre des décisions, estimer des délais et des coûts.

Un bon contact

Le technicien de maintenance doit avoir le sens du contact. Il est à l'aise pour communiquer à l'oral et à l'écrit. Il est également doté d'un bon esprit d'analyse et de synthèse. Ses qualités organisationnelles, relationnelles et commerciales sont appréciées.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Employeurs variés

Le technicien de maintenance des matériels agricoles ou d'espaces verts peut travailler chez un vendeur ou un importateur de machines agricoles ou d'espaces verts. Il s'occupe alors de la mise au point du matériel neuf : montage, contrôle, essais puis livraison et réglages chez le client. En cas de panne, il intervient le plus rapidement possible. S'il travaille dans une entreprise de travaux agricoles, ruraux et forestiers, une Cuma (coopérative d'utilisation de matériel agricole) ou une collectivité, il sera spécialisé en réparation.

Acteur de terrain

Acteur de l'avant-vente, le technicien connaît les matériels sur le marché et les besoins sur le terrain. Il se déplace souvent pour effectuer des réglages ou des réparations. Après chaque intervention, il s'assure que toutes les conditions de sécurité sont appliquées et respectées. Interlocuteur privilégié du client, il le conseille, propose une maintenance régulière, voire même un engin plus performant. Il représente la marque ou l'entreprise qui l'emploie.

Autonome et en équipe

Généralement seul lors de ses interventions, le technicien de maintenance travaille en équipe au niveau de l'atelier ou de son entreprise. Il est mobile et autonome. Dans certain cas, il peut faire des actions de formation ou réaliser des expertises techniques.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

1900 à 3400 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Embauches réelles

Le secteur de la maintenance des matériels agricoles et d'espaces verts est dynamique et recrute. La profession estime que d'ici 2026, 9 660 postes seront à pourvoir. Les techniciens sont particulièrement recherchés, notamment par les concessionnaires qui recrutent en nombre, mais il ne faut pas négliger non plus les 2 700 PME (petites et moyennes entreprises) du secteur qui ont besoin de renouveler leurs effectifs vieillissants.

Personnel qualifié

Les machines sont dotées de toujours plus d'électronique, de pneumatique, d'hydraulique, etc. Leur maintenance exige donc du personnel qualifié et parfois très spécialisé. La réparation et le SAV (service après-vente) sont de très bonnes écoles pour connaître le matériel en profondeur et la formation se fait tout au long de la carrière, au gré des évolutions techniques et des nouveaux matériels.

Possibilités d'évolution

Avec de l'expérience, le technicien peut viser un poste de chef d'atelier ou l'encadrement d'une équipe de SAV, par exemple. Il organise alors le travail, conseille la clientèle et gère les interventions dans le respect des règles de sécurité. Il valide et suit les devis, les garanties, etc. Il peut également évoluer vers un poste de responsable technique.

Accès au métier

Accès au métier

La technicité des machines tire le niveau de qualification vers le haut. Les employeurs cherchent en priorité des candidats de niveau bac + 2. Mais devant le manque de profils adéquats, les bacheliers professionnels ont leur chance, surtout après une 1re expérience.

Niveau bac

  • Bac professionnel maintenance des matériels, option A matériels agricoles ; option C matériels d'espaces verts ; agroéquipement
  • BP agroéquipement ; conduite et maintenance des matériels

Niveau bac + 2

  • BTSA génie des équipements agricoles (GDEA)
  • BTS techniques et services en matériels agricoles (TSMA)

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.unemploialacle.fr/metiers/

Site d'information sur les métiers et les formations du secteur de la maintenance des machines agricoles et des espaces verts.

http://www.aprodema.org

Site de l'Association pour la promotion des métiers et des formations en agroéquipement.

http://www.maintenancedesmateriels.com

Site créé à l'initiative des organisations professionnelles des secteurs matériel agricole, matériel de travaux publics, matériel de manutention et matériel d'espaces verts.