< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

orthodontiste

Docteur en chirurgie dentaire, l'orthodontiste reçoit enfants, adolescents, mais aussi adultes pour corriger l'alignement de leurs dents ou la position de leur mâchoire. Il pose bagues et appareils qu'il ajuste régulièrement avec minutie.

Le métier

Nature du travail

Poser un diagnostic

L'orthodontiste est un docteur en chirurgie dentaire. Lors de la première visite de son patient, il pose un diagnostic après avoir réalisé des radios et des tests (ouverture et fermeture de la mâchoire, par exemple). Il pourra demander à ce qu'une dent soit arrachée avant de commencer son traitement et fera un devis pour ses soins qui peuvent inclure : la prise d'empreintes, la pose de bagues ou d'un appareil, les réglages, etc.

Sur le long terme

Les traitements d'orthodontie s'étalent sur des mois, voire des années car les dents bougent très lentement sous la pression des appareils de l'orthodontiste. Ce dernier voit régulièrement son patient pour resserrer les bagues, réparer ou changer un appareil, etc.

Accompagner ses patients

L'orthodontiste répond à toutes les questions de ses patients et peut être amené à les prendre en urgence en cas de douleurs ou de rupture d'un appareil. Il peut demander des examens complémentaires : radios, soins des gencives, etc. pour adapter son traitement ou vérifier l'évolution de la dentition ou de la mâchoire. Il est en lien étroit avec le prothésiste dentaire qui réalise les appareils à partir des empreintes qu'il aura réalisées dans son cabinet.

Compétences requises

Pédagogue et rassurant

L'orthodontiste doit être doux, à l'écoute de ses patients et pédagogue. Certains appareils peuvent en effet être douloureux au départ, et les explications sont nécessaires pour que le patient accepte le traitement. Pédagogue, il donne également des conseils sur les techniques de brossage des dents, l'hygiène bucco-dentaire ou pour lutter contre les habitudes néfastes (succion du pouce ou de la tétine, par exemple). La patience fait aussi partie des qualités nécessaires à ce professionnel.

Habile et sûr de lui

L'orthodontiste est rigoureux et méticuleux. Il travaille au millimètre près dans une zone particulièrement sensible. Il fait preuve d'une grande concentration et de dextérité manuelle car il construit une partie de l'appareillage, les bagues notamment, avec pinces et fil de fer. Il doit projeter une parfaite maîtrise de soi.

Sympathique et attentif

Les soins d'orthodontie durent souvent plusieurs mois, voire plusieurs années avec des patients qui reviennent très régulièrement pour resserrer leur appareil notamment. Il voit donc les enfants grandir et il n'est pas rare qu'il en ait plusieurs d'une même fratrie. L'orthodontiste a une bonne mémoire pour se souvenir de ses patients, de leurs spécificités et de leurs petites histoires pour instaurer un climat détendu et de confiance.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

En libéral surtout

L'orthodontiste travaille dans un cabinet, à son compte, à l'hôpital ou dans un centre de soins. En libéral, il travaille souvent tard le soir lorsque ses patients sont disponibles, les vacances scolaires, les mercredis et parfois les samedis, journées particulièrement denses pour recevoir les petits patients qui forment l'essentiel de sa clientèle. À l'hôpital ou en centre de soins, il a des horaires fixes et moins étendus.

Entourés de pros

L'orthodontiste travaille en relation avec de nombreux professionnels. Les patients lui sont adressés par un dentiste et il est secondé généralement d'un assistant à son cabinet pour accueillir les patients, prendre les rendez-vous, stériliser les instruments, gérer les stocks, etc. Il est proche du prothésiste dentaire (ou orthésiste) qui fabrique les appareils et du chirurgien-dentiste à qui il peut demander d'enlever une dent en surnombre, par exemple.

Rendez-vous à la chaîne

L'orthodontiste doit faire face à la peur et parfois à la souffrance des patients. Pas toujours facile, notamment lorsqu'il s'agit de jeunes enfants. Il enchaîne les rendez-vous, certains ne durent que quelques minutes pour resserrer un appareil, par exemple, d'autres sont plus longs pour la pose ou le diagnostic.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Variable

Intégrer le marché du travail

Surtout des enfants

90 % des patients des cabinets d'orthodontie ont entre 8 et 16 ans, et la demande ne fait qu'augmenter pour avoir des dents bien alignées, corriger une mauvaise position des mâchoires, une anomalie héréditaire, etc. Certains professionnels choisissent de se spécialiser sur ce jeune public ou, à l'inverse, sur les adultes qui sont de plus en plus nombreux à consulter pour faire aligner leur dents grâce à des appareils discrets.

Investissements à prévoir

La plupart des diplômés choisissent de s'installer en libéral, en créant leur cabinet ou en en reprenant un, ce qui demande néanmoins un gros investissement au départ. De plus, cette spécialité évolue rapidement et les fournisseurs proposent sans cesse de nouveaux produits : empreintes 3D à la place de celles en plâtre, applications mobiles pour suivre à distance un patient appareillé, brosses à dents connectées...

Des alternatives possibles

Certains orthodontistes débutants commencent leur carrière dans le service public avant de s'installer au bout de quelques années, ou en s'associant avec un confrère ayant déjà sa clientèle. Un orthodontiste peut également se tourner vers l'enseignement, à temps plein, ou en complément de son activité.

Accès au métier

Accès au métier

Le DE (diplôme d'État) de docteur en chirurgie dentaire est obligatoire pour exercer.

Niveau bac + 8

  • DE docteur en chirurgie dentaire, spécialité orthopédie dento-maxillo-faciale

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.orthodontie-et-vous.fr

Site grand public de la Fédération française d'orthodontie