Développer les compétences à s’orienter des élèves

Publication : 14 octobre 2021

Selon la directive européenne du 21 novembre 2008, l’orientation se définit comme "un processus continu qui permet aux citoyens, à tout âge et tout au long de leur vie, de déterminer leurs capacités, leurs compétences et leurs intérêts, de prendre des décisions en matière d'éducation, de formation et d'emploi et de gérer leurs parcours de vie personnelle dans l'éducation et la formation, au travail et dans d'autres cadres où il est possible d'acquérir et d'utiliser ces capacités et compétences".

Une définition générale

Cette définition traduit les enjeux contemporains de l’orientation tout au long de la vie et la nécessité de faire évoluer la manière de penser les pratiques dans ce domaine. De fait, il ne s’agit plus seulement de mettre en place des actions lors de paliers d’orientation ou de transition, mais d’adopter aussi une approche préventive s’appuyant sur une vision à long terme et l’anticipation des besoins pour permettre à chaque personne de s’orienter et de construire son parcours de manière autonome et durable.

Dans ce contexte, le développement et le renforcement des compétences à s’orienter sont de plus en plus invoqués comme des objectifs à atteindre dans les activités d’éducation à l’orientation mises en place au collège et au lycée.

D’après Ronald G. Sultana (voir la bibliographie), les compétences à s’orienter désignent "l’ensemble des compétences qui fournissent aux individus et aux groupes des méthodes structurées pour recueillir, analyser, synthétiser et organiser les informations sur soi, les formations et les métiers, mais aussi les compétences pour définir et gérer des décisions et des transitions". L’auteur suggère qu’il existe un répertoire de compétences mobilisables pour une orientation tout au long de la vie et fondées sur des savoirs (par exemple connaître des sites fiables pour s’informer sur les formations et les métiers), des savoir-faire (par exemple mener une enquête sur un métier), des savoir-être (par exemple développer son sens des responsabilités) et des savoir-devenir (par exemple réévaluer son projet professionnel et les actions à mener pour y parvenir).

Des cas particuliers

Au-delà de cette définition générale, l’enjeu est d’arriver à identifier et à circonscrire toutes les compétences à s’orienter qui seraient attendues et cela est loin d’être simple. En effet, la recherche de consensus et d’exhaustivité est difficile face à une notion parfois très liée à un contexte. Ainsi, pour concevoir leur projet de formation après le bac, les élèves géographiquement éloignés des établissements d’enseignement supérieur devront développer d’autres compétences à s’orienter que leurs camarades non confrontés à une problématique de mobilité. De même, la définition des éléments observables associés à chaque compétence à s’orienter doit tenir compte des situations individuelles. La découverte des formations ne prendra pas la même forme selon que l’élève se trouve en 1re générale, en 1re technologique ou en 1re professionnelle.

Des référentiels

Il est possible de structurer l’ensemble de ces compétences à travers un référentiel des compétences à s’orienter. En France, une première tentative a eu lieu avec la circulaire du 31 juillet 1996. Quatre registres y sont mentionnés pour fixer les objectifs de l’éducation à l’orientation au collège : les compétences et savoirs transversaux (par exemple savoir travailler en équipe) ; la connaissance de l’environnement socio-économique et la représentation des métiers (par exemple ordonner et classer les métiers selon différents critères) ; la connaissance des systèmes de formation (par exemple connaître les principaux diplômes) ; la construction d’une représentation positive de soi (par exemple être capable d’identifier et de hiérarchiser ses intérêts et ses aspirations personnelles). L’arrêté du 1er juillet 2015 relatif au parcours Avenir élargit le périmètre en proposant un référentiel des compétences à s’orienter pour accompagner de manière progressive chaque élève de la 6e à la terminale. Trois grands axes sont définis : découvrir le monde économique et professionnel ; développer son sens de l’engagement et de l’initiative ; élaborer son projet d’orientation scolaire et professionnel.

Il est intéressant de souligner que le référentiel des compétences à s’orienter structurant le parcours Avenir se décline en sous-compétences et s’accompagne d’actions spécifiques qu’il est possible de mettre en place auprès des élèves dans le cadre des heures dédiées à l’orientation.

À noter : ces dernières années, d’autres référentiels ont été proposés en France par des organismes tels que Pôle emploi ("L’offre de services en orientation professionnelle"), le Réseau international des cités des métiers (Career Skills Project) ou l’Université de Paris (le Laboratoire de psychologie et d’ergonomie appliquée).

Des objectifs pédagogiques

Un référentiel des compétences à s’orienter facilite la conception et l’animation d’activités s’inscrivant dans l’éducation à l’orientation. Il devient alors possible, dans le cadre d’un projet d’établissement, de définir un programme pédagogique. Son objectif : développer et renforcer les compétences des élèves à s’orienter tout au long de leur parcours, tout en veillant à la cohérence et à la continuité des activités proposées. La réalisation d’un tel programme doit mobiliser et fédérer toute l’équipe éducative. Elle peut s’appuyer à la fois sur les heures dédiées à l’orientation et sur un ancrage dans les disciplines enseignées. Elle s’inscrit pleinement dans la démarche de l’"approche orientante", qui positionne l’élève comme acteur dans le processus de construction de son parcours. 

Bibliographie

Référentiel de compétences à s’orienter pour le lycée

Le référentiel de compétences à s’orienter pour le lycée s’inscrit dans le cadre du programme AVENIR(S) et a pour ambition d’aider les jeunes à construire leur parcours de formation et leurs projets professionnels tout au long de la vie. Retrouvez le livret de présentation qui rassemblent les 15 compétences.