BTSA Génie des équipements agricoles (GDEA)

  • Durée de formation : 2 ans
  • Niveau terminal d'études : bac + 2
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat

Les brevets de technicien supérieur agricole

Les BTSA préparent à la conduite d'une exploitation agricole ou forment des spécialistes dans différents domaines (génie des équipements agricoles, par exemple). Ils sont accessibles sur dossier en 2 ans après le bac, au lycée ou en apprentissage. Les BTSA visent une insertion professionnelle directe. Ils permettent aussi une poursuite d'études, notamment en licence pro (en 1 an).

À savoir

Le technicien supérieur en GDEA est un spécialiste des équipements et des installations de production agricole. Il connaît les matériels mécaniques classiques pour la culture ou l'élevage (appareils de traction, véhicules agricoles, installations de traite...) ainsi que les bâtiments actuels d'élevage, les serres et les dispositifs de conditionnement d'air et de chauffage. Il maîtrise l'utilisation des équipements d'entretien de l'espace rural et des machines et matériels de transformation des produits agricoles.

Le titulaire du BTSA peut travailler chez un constructeur de matériel en tant que technico-commercial. Il est alors chargé des relations entre l'entreprise et les concessionnaires, des dépôts de matériel, de la démonstration des nouveaux produits... Il peut également exercer les fonctions de gestionnaire de parc de matériel, d'inspecteur technique ou de conseiller dans une entreprise de travaux agricoles ou une coopérative d'utilisation de matériel agricole. Des postes de magasinier, responsable SAV, chef d'atelier ou technicien de bureau d'étude sont aussi envisageables.

Une part importante de la formation est consacrée à la connaissance technique des agroéquipements et à la maîtrise du langage du technicien (dessins, graphiques). A cela s'ajoutent des enseignements en droit, législation, économie, gestion et négociation commerciale.

Enfin, la France étant le 2ème importateur et le 5ème exportateur mondial de matériels agricoles,de nombreux professionnels seront amenés à travailler sur le marché international. Ce secteur professionnel présente de nombreuses offres d'emploi non pourvues.

Les attendus Parcoursup

Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup
  • S'intéresser aux matériels et équipements agricoles du point de vue technique, technologique et économique.
  • S'intéresser aux nouvelles technologies liées à la robotique, aux automatismes, aux Systèmes d'Information Géographique.
  • Disposer de compétences dans les disciplines scientifiques et technologiques : mathématiques, physique-chimie.
  • Disposer de compétences scientifiques et technologiques pour interpréter des informations obtenues à partir de la lecture de plans, de données ou obtenues à partir d'essais, de tests, de simulations, de réalisations.
  • Disposer d'aptitudes au travail manuel, de compétences collaboratives et d'animation d'équipe.
  • Disposer de capacités de prise de décisions, d'organisation et d'autonomie.
  • Disposer de compétences en matière d'expression écrite et orale pour communiquer et argumenter.

Les admissions

Le BTSA génie des équipements agricoles est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac STAV, STI2D, S, bac pro agroéquipement ou maintenance des matériels. Accès sur dossier, voire tests et/ou entretien.

Exemple(s) de formation(s) requise(s)

Les poursuites d'études

Ce BTS agricole débouche sur la vie active mais il est possible, sous conditions, de préparer en 1 an un second BTSA, un CS, de poursuivre des études en licence professionnelle (1 an), d’intégrer une grande école (d’ingénieurs, de vétérinaires, de paysage).

 Les titulaires peuvent également présenter le diplôme d'expert automobile avec un an de pratique professionnelle au lieu de trois et sont dispensés de passer l'une des trois unités de contrôle.

Exemple(s) de formation(s) possible(s)

Que deviennent les apprenants après cette formation ?

81 %
81 %
Apprentissage
Sont en emploi 6 mois après la fin de leur formation.
18 %
18 %
Apprentissage
Poursuivent leurs études.
Chiffres issus du site InserJeunes.
Publicité

Où se former ?

Chargement…

Vous pouvez saisir un critère géographique (facultatif) :

ou
32 résultats
Nom de l'établissement Ville Code postal
Liste des établissements
CFA agricole de Haute-Saône Vesoul 70014
CFA agricole de la Charente La Couronne 16400
CFA agricole et horticole des Landes - site de Mugron Mugron 40250
CFA agricole le Robillard Saint-Pierre-en-Auge 14170
CFA du LA de Rouillon Rouillon 72700
CFPPA de Brioude Bonnefont Fontannes 43100
CFPPA de Castelnaudary Castelnaudary 11491
CFPPA Ondes Ondes 31330
EPLEFPA Campus Agronova Montbrison 42605
Institut agricole privé St-Eloi Bapaume 62450
ISSAT Redon 35600
LA de Vesoul E Munier Vesoul 70014
LA E de Chambray Mesnils-sur-Iton 27240
LA R Schuman Chauny 02300
LA Reinach La Motte-Servolex 73290
LEAP St-Yves Gourin 56110
LEGTA de Brioude Bonnefont Saugues Fontannes 43100
LEGTA de l'Oise Airion 60600
LEGTA le Chesnoy - Les Barres Amilly 45200
LP Somme-Suippe 51600
LP R Desnos Crépy-en-Valois 60803
LPA de Saint-Yrieix Saint-Yrieix-la-Perche 87500
LPA G Martin Le Neubourg 27110
LPA La Ricarde L'Isle-sur-la-Sorgue 84800
Lycée agricole Ondes 31330
Lycée professionnel Coeur de Nièvre (ex-IPERMA) Saint-Saulge 58330
Lycée Saint Clair Blain site de Derval Derval 44590
MFR Mouilleron-Saint-Germain 85390
MFR Loudéac 22605
MFR de Condé-sur-Vire Condé-sur-Vire 50890
MFR Institut rural des Mauges Beaupréau-en-Mauges 49600
MFR La Pignerie Laval 53002