Mon enfant est au lycée

Mon enfant est en CAP

Publication : 24 mai 2022

Votre enfant est en CAP au lycée professionnel. Pour en savoir plus sur l’organisation de la formation, les stages en entreprises, les poursuites d’études… Voici nos réponses aux différentes questions que vous vous posez.

L’inscription en lycée professionnel

Mon enfant veut préparer un CAP en lycée professionnel, que faut-il faire ?

Si votre enfant est en classe de 3e, au deuxième trimestre, vous devez faire part de ses intentions de poursuite d'études sur le service en ligne orientation ou compléter une fiche dialogue ou de liaison. Votre demande est ensuite étudiée en conseil de classe qui formule un avis. Après la décision du chef d'établissement, vous devez saisir le ou les CAP choisis et les établissements souhaités par ordre de préférence sur le service en ligne affectation ou constituer un dossier. Sa candidature est traitée courant juin dans le cadre d'une procédure informatisée appelée "Affelnet". Cette procédure permet de classer les élèves sur les différents CAP demandés. Les décisions d'affectation sont communiquées fin juin aux familles.
Si votre enfant n'est pas en 3e, vous pouvez rencontrer un psychologue de l'Éducation nationale dans un CIO (centre d'information et d'orientation). Il aidera votre enfant dans son projet.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Quelles sont les démarches à effectuer pour inscrire mon enfant dans un lycée professionnel ?

Après la classe de 3e :

  • pour une formation en lycée professionnel public, vous devez inscrire votre enfant dans le lycée professionnel dans lequel il a été affecté à partir du service en ligne inscription ou à partir d'un dossier d'inscription administrative qui est à retirer auprès du secrétariat du lycée ;
  • pour une formation en lycée professionnel privé, vous devez effectuer les formalités directement auprès du chef d'établissement. Certains établissements privés offrent également la possibilité d'une inscription en ligne à partir du service en ligne inscription.

Si cela concerne une inscription en lycée professionnel en dehors d'une poursuite d'études après la 3e vous devez vous rapprocher de l’établissement pour connaître les modalités d'inscription.

Mon enfant passe en deuxième année de CAP, dois-je l’inscrire ?

Votre enfant passe en deuxième année de CAP, son inscription se fera de façon automatique au lycée professionnel. Il suffit uniquement de confirmer, au professeur principal à la fin de sa première année de CAP, sa poursuite d'études en seconde année.

En cas de déménagement, quelles sont les démarches pour inscrire mon enfant dans un nouvel établissement ?

Votre enfant doit quitter son lycée professionnel car vous déménagez, vous devez vous adresser, le plus tôt possible, au secrétariat du proviseur de son lycée professionnel qui vous indiquera les démarches à faire. Vous pouvez aussi contacter la DSDEN (direction des services départementaux de l'Éducation nationale) de votre nouveau lieu de résidence qui vous renseignera sur les lycées professionnels et les places disponibles.

Ressources utiles sur le web

Peut-on passer d'un collège privé à un lycée public ?

Si votre enfant est scolarisé dans un collège privé sous contrat avec l'Éducation nationale, la procédure d'affectation est la même que pour les élèves scolarisés dans un collège public. Il est nécessaire de signaler votre souhait au directeur du collège de votre enfant, si possible dans le courant du deuxième trimestre et vous assurer qu'il a fait les démarches nécessaires.

Si votre enfant est actuellement scolarisé dans un collège privé hors contrat, il devra réussir un examen. Pour en savoir plus, contactez la DSDEN (direction des services départementaux de l'Éducation nationale).

Ressources utiles sur le web

Sur le site education.gouv.fr :

Haut de page

Les aides financières au lycée professionnel

Quelles sont les aides financières proposées au lycée professionnel ?

En fonction de votre situation, votre enfant peut bénéficier de plusieurs aides financières au lycée professionnel : l'allocation de rentrée scolaire, les bourses et les primes.

  • L'allocation de rentrée scolaire est versée automatiquement fin août.
  • Les bourses nationales de lycée sont versées en trois fois.
  • Les primes si votre enfant est boursier : prime d'équipement, prime à la qualification, prime à l'internat.
  • Les bourses au mérite aux élèves boursiers pendant toute la scolarité en CAP et en bac pro pour les aider dans la poursuite de leurs études.
  • La prime de reprise d'études si votre enfant était boursier.

À lire aussi sur onisep.fr

Nous ne pouvons pas payer la cantine de notre enfant. Qui peut nous aider ?

Si vous rencontrez des difficultés pour régler les frais de cantine ou de restauration scolaire, adressez-vous au service social ou au secrétariat du lycée professionnel pour exposer vos difficultés financières. Chaque établissement dispose d'un fonds social pour les cantines. C'est une aide que peut vous accorder le chef d'établissement selon des critères bien définis.

Comment obtenir une bourse au lycée professionnel ?

Pour obtenir un dossier de demande de bourse, vous devez vous adresser au secrétariat de l'établissement d'origine de votre enfant. Vous pouvez également le télécharger sur internet. La bourse est accordée pour l'année suivante. Son montant dépend des ressources et des charges de la famille. Les dossiers de demande de bourse sont à remettre à l'établissement d'origine avant la fin de l'année scolaire.

Pour vous aider à en savoir plus, il existe un service en ligne appelé "simulateur de bourse" qui vous permettra de savoir si votre enfant peut bénéficier d'une bourse.

Ressources utiles sur le web

Mon enfant perdra-t-il sa bourse s’il redouble au lycée professionnel ou se réoriente ?

Si votre enfant redouble au lycée professionnel ou change d'orientation, il bénéficiera toujours de sa bourse sauf si vos ressources ont changé.

Si votre enfant change d'établissement mais reste dans la même académie, son dossier de bourse sera transféré automatiquement.

Si votre enfant change d'académie, vous devrez informer l'établissement d'origine qui se chargera des formalités de transfert.

Haut de page

Mon enfant est en difficulté : les aides proposées au lycée professionnel

Quelles sont les personnes et les lieux d’accueil pour guider mon enfant dans sa scolarité au lycée professionnel ?

Au lycée professionnel, différents professionnels peuvent guider votre enfant dans sa scolarité  : le professeur principal, les autres professeurs, le CPE (conseiller principal d'éducation), le chef d'établissement, le psychologue de l'Éducation nationale... Ces professionnels sont à votre disposition pour vous rencontrer ainsi que votre enfant. N'hésitez pas à prendre rendez-vous en appelant directement le lycée professionnel où est scolarisé votre enfant. Vous avez aussi la possibilité avec votre enfant de rencontrer un psychologue de l'Éducation nationale dans un CIO (centre d'information et d'orientation) proche de votre domicile.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Qui puis-je contacter pour un problème scolaire (absence, retard, comportement) au lycée professionnel ?

Au lycée professionnel, le CPE (conseiller principal d'éducation), le professeur principal ou le chef d'établissement sont disponibles pour aborder avec vous et votre enfant toute difficulté concernant un problème scolaire (absence, retard, comportement). Vous pouvez prendre rendez-vous avec ces personnes en contactant directement le lycée professionnel où est scolarisé votre enfant.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Qui puis-je contacter au lycée professionnel pour un problème d’orientation ?

Si votre enfant rencontre un problème d'orientation, vous pouvez prendre rendez-vous avec le professeur principal, le psychologue de l'Éducation nationale ou le chef d'établissement du lycée professionnel.
Vous avez également la possibilité de rencontrer un psychologue de l'Éducation nationale dans un centre d'information et d'orientation proche de votre domicile.
Chaque année, votre enfant bénéficie d'un entretien personnalisé d'orientation avec le professeur principal ou le psychologue de l'Éducation nationale auquel vous pouvez participer. Cet entretien permet de faire le point sur l'orientation et la formation suivie par votre enfant.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Comment aider mon enfant dans sa scolarité au lycée professionnel ?

En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant dans sa scolarité. Cette aide peut concerner le suivi de ses présences au lycée professionnel, de ses résultats scolaires...

Pour cela, consultez régulièrement son carnet de correspondance ou carnet de liaison, ses bulletins scolaires... Assistez aux réunions organisées par le lycée professionnel pour rencontrer les professeurs, le chef d'établissement, le psychologue de l'Éducation nationale...

Si le lycée professionnel dispose d'un ENT (Espace numérique de travail), vous pouvez vous connecter afin d'avoir toutes les informations concernant la scolarité de votre enfant.

 

Ressources utiles sur le web

Mon enfant ne souhaite plus poursuivre sa scolarité, quels aides et conseils peuvent lui être proposés ?

Si votre enfant ne souhaite plus poursuivre sa scolarité, il est conseillé de contacter très rapidement le lycée professionnel où il est scolarisé et de prendre rendez-vous avec le chef d'établissement, le professeur principal, le conseiller principal d'éducation ou le psychologue de l'Éducation nationale. Ces professionnels pourront étudier avec vous et votre enfant les difficultés rencontrées et tenter de trouver des solutions pour le remotiver et lui proposer une aide. Vous pouvez aussi rencontrer un psychologue de l'Éducation nationale dans un centre d'information et d'orientation proche de votre domicile.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Quelles sont les personnes à contacter au lycée professionnel pour parler de la santé de mon enfant ?

Pour parler de la santé de votre enfant, vous pouvez demander à rencontrer l'infirmier du lycée professionnel ou prendre rendez-vous avec le médecin scolaire auprès du secrétariat du lycée professionnel. Ils peuvent vous aider à évaluer une situation particulière et envisager si nécessaire des aménagements de la scolarité de votre enfant dans le cadre d'un PAI (projet d'accueil individualisé). Ils sont soumis au secret professionnel : les informations que vous leur donnerez resteront confidentielles.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Haut de page

Mon enfant est en situation de handicap au lycée professionnel

Mon enfant est en situation de handicap, peut-il s’inscrire pour préparer un CAP ?

Votre enfant est en situation de handicap et veut préparer un CAP. La MDPH (maison départementale des personnes handicapées) reste votre interlocuteur pour toutes les démarches et les aides le concernant. Le médecin de l'éducation nationale, l'enseignant référent et l'équipe de suivi de scolarisation dont vous faites partie avec votre enfant, s'assureront de la compatibilité entre le choix du CAP et les besoins spécifiques liés à sa situation de handicap. Votre enfant bénéficiera, en fonction de sa situation, d’aménagements de sa scolarité, de matériel adapté, et/ou de l’accompagnement de personnels spécialisés.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant est handicapé, quelles aides (aménagements) peuvent lui être proposées au lycée professionnel ?

Si votre enfant est handicapé, après une évaluation réalisée par une équipe pluridisciplinaire, des aménagements peuvent lui être proposés au lycée professionnel pour compenser son handicap (emploi du temps, moyens humains, matériel adapté, aménagement des examens...). Pour bénéficier de dispositions particulières durant les stages, votre enfant doit demander une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Ces aménagements sont précisés dans le PPS (projet personnalisé de scolarisation) mis en place avec la MDPH et vous-même. Le PPS est revu au moins une fois par an, à l'initiative de l'enseignant référent.

Contactez l'équipe éducative et l'enseignant référent qui fera le lien avec la MDPH de votre département pour un accompagnement.

Attention, en fonction des troubles du jeune, un médecin scolaire peut déconseiller tel ou tel CAP.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant présente des troubles de l’apprentissage, existe-t-il des aménagements particuliers au lycée professionnel ?

Si votre enfant présente des troubles de l'apprentissage (dyslexie, troubles de la mémoire...), des aménagements peuvent être mis en place dans le cadre d'un PAP (plan d'accompagnement personnalisé).

Pour cela, contactez le proviseur, le professeur principal, l'infirmier ou le médecin de l'éducation nationale pour évaluer la situation et définir les aménagements nécessaires (travail scolaire...). Ces professionnels sont soumis au secret professionnel : les informations que vous leur donnerez resteront confidentielles. La mise en place d'un PAP est toujours consécutive à un diagnostic médical. Le PAP est ajusté au moins une fois par an à l'initiative du proviseur du lycée.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Haut de page

L’organisation de la formation au lycée professionnel

Comment s’organise la scolarité en CAP au lycée professionnel ?

Au lycée professionnel votre enfant va préparer son CAP en un, deux ou trois ans en fonction de son parcours et de sa situation. Au programme :

  • Des enseignements généraux qui couvrent presque la moitié de l'emploi du temps de la semaine. Certains sont en lien avec les activités professionnelles : par exemple, la biologie pour le CAP "Coiffure" ou les sciences physiques en électricité.
  • Des enseignements technologiques et professionnels sous forme de cours, de travaux pratiques et de travaux en atelier.
  • Une période de formation en milieu professionnel de douze à quatorze semaines réparties sur l'ensemble de la scolarité selon la spécialité du CAP et de treize semaines pour les CAP agricoles.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Combien d’heures sont consacrées aux matières générales en CAP au lycée professionnel ?

Au lycée professionnel, l'enseignement général obligatoire en CAP représente une dizaine d'heures de l'emploi du temps de la semaine en prenant en compte les heures de co-intervention*.
Pour la première année, les enseignements généraux sont :

  • Français, histoire-géographie : 1 h 30 et 1 h 30 en co-intervention* 
  • Enseignement moral et civique : 0 h 30
  • Mathématiques-sciences : 1 h 30 et 1 h 30 en co-intervention* 
  • Langue vivante : 1 h 30
  • Arts appliqués ou cultures artistiques : 1 h
  • EPS : 2 h 30

*Certaines heures de français et de mathématiques-sciences sont enseignées conjointement par des enseignants de matières générales et de matières professionnelles, à raison d'1 h 30 par semaine, dans le cadre de séances de cours appelées co-intervention.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Y a-t-il plus d’heures d’enseignement professionnel que d’enseignement général en CAP au lycée professionnel ?

En CAP au lycée professionnel, votre enfant va suivre des enseignements professionnels et généraux. Les enseignements professionnels et les semaines de stages en entreprise représentent plus de la moitié de l'emploi du temps. Les horaires peuvent varier d'un CAP à l'autre en fonction du nombre de semaines consacrées au stage (de douze à quatorze semaines selon la spécialité du CAP et de treize semaines pour les CAP agricoles).

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Qu'est-ce que le chef-d’œuvre ?

En lycée professionnel, votre enfant va réaliser un projet seul ou en groupe, avec l'aide d'enseignants de différentes disciplines. Ce projet est lié à des savoirs professionnels et des gestes propres à un métier. Il peut prendre des formes diverses, selon la spécialité du CAP ou du bac pro : décor, film, exposition, site internet ou application, rénovation d'un système, etc. Le chef-d’œuvre est évalué dans le cadre d'une épreuve orale pour l'obtention du diplôme.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

La co-intervention en lycée professionnel, de quoi s'agit-il ?

La co-intervention consiste à faire intervenir ensemble un professeur d'une matière générale et un professeur d'enseignement professionnel pour permettre à votre enfant de mieux comprendre le lien entre les matières générales et la pratique professionnelle. Toutes les spécialités de l'enseignement professionnel sont concernées et certains enseignements généraux en fonction du diplôme (CAP ou bac pro) et du niveau de formation de votre enfant :

  • le français et les mathématiques,
  • la physique-chimie (selon la spécialité),
  • l'histoire-géographie et l'enseignement moral et civique,
  • la langue vivante A ou B (selon la spécialité),
  • les arts appliqués et cultures artistiques,
  • l'éducation physique et sportive.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Haut de page

Au lycée professionnel, les périodes de formation en milieu professionnel ou les stages en entreprise

Au lycée professionnel, à quoi servent les périodes de formation en milieu professionnel (ou les stages). Sont-elles obligatoires ?

Au lycée professionnel, les stages ou les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) sont obligatoires pour l'obtention du CAP ou du bac professionnel. Ces PFMP permettent de découvrir l'entreprise et son organisation, participent à l'apprentissage d'un métier, au développement des compétences liées au diplôme.

Elles se déroulent en entreprise pendant le temps scolaire et votre enfant reste élève. Dans l’enseignement agricole ces périodes peuvent avoir lieu hors du temps scolaire. La durée de ces périodes de formation en entreprise est variable selon la formation :

  • de 18 à 22 semaines, pour les bacs professionnels de l'Éducation nationale  ;
  • de 14 à 16 semaines pour les bacs professionnels de l’enseignement agricole ;
  • de 12 à 14 semaines pour les CAP de l’Éducation nationale ;
  • de 13 semaines pour les CAP de l’enseignement agricole.

Votre enfant est suivi par un professeur et un tuteur en entreprise.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Qui peut aider mon enfant au lycée professionnel dans sa recherche d’entreprise pour ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages) ?

Si la recherche de stage et le choix de l'entreprise relèvent de la responsabilité des enseignants, votre enfant peut rechercher son stage par lui-même. Dans ce cas, le professeur principal et les professeurs de la classe vont l'aider et l'accompagner dans sa recherche. Ils définissent avec lui des objectifs de formation, préparent son intégration dans l'entreprise, l'accompagnent durant cette période et expliquent les critères d'évaluation. Les professeurs communiquent régulièrement avec le tuteur en entreprise.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

La convention de stage est-elle obligatoire lorsque mon enfant effectue ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages) ?

En CAP comme en bac professionnel, la convention de stage est obligatoire pour chaque stage réalisé par votre enfant au cours de sa formation. Elle est délivrée par le lycée. Elle doit être signée par le chef d'établissement du lycée, par l'entreprise et par votre enfant s'il est majeur ou bien son représentant légal s'il est mineur. La convention de stage doit préciser la durée de la période de formation en milieu professionnel, les horaires, les activités, les compétences à développer... La convention de stage est également indispensable pour des questions d'assurance et d'engagement de responsabilités de l'entreprise, du lycée professionnel et de votre enfant.

 

Ressources utiles sur le web

Qui s’occupe de mon enfant lorsqu’il effectue une période de formation en milieu professionnel (ou un stage) ?

Lorsque votre enfant est en stage, il a un tuteur en entreprise. Il fait le lien entre l'entreprise et le lycée professionnel. Il a pour rôle d'accueillir votre enfant, de lui faire visiter les lieux, de lui présenter les différents services et salariés. Il explique les règles à respecter (règlement intérieur de l'entreprise, règles de sécurité...) et les tâches à effectuer. Il participe donc directement à sa formation et à son évaluation. Aux côtés du tuteur, les enseignants, en particulier l'enseignant référent, continuent à assurer l'encadrement pédagogique de votre enfant.

Mon enfant sera-t-il rémunéré lorsqu’il effectuera ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages) ?

Un stagiaire n'a pas de contrat de travail, donc votre enfant ne peut pas percevoir un salaire. Cependant, une somme d'argent appelée "gratification" peut lui être versée par les entreprises. Cette gratification dépend de la durée du stage :

  • Si la durée du stage est inférieure ou égale à deux mois, la gratification n'est pas obligatoire.
  • Si elle est supérieure à deux mois, consécutifs ou non, la gratification est obligatoire.

Cette gratification ne comprend pas le remboursement des frais engagés pour effectuer cette PFMP (période de formation en milieu professionnel) : restauration, hébergement, transport.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Que faire si mon enfant est malade et ne peut se rendre dans l’entreprise où il effectue sa période de formation en milieu professionnel (ou son stage) ?

Si votre enfant est malade et ne peut se rendre dans l'entreprise, il doit prévenir rapidement de son absence, à la fois son lycée professionnel et l'entreprise, par l'intermédiaire de son tuteur par exemple.

À son retour, il devra fournir au lycée professionnel un justificatif d'absence signé par les parents, ou un certificat médical.

Dans la majorité des cas, il convient de rattraper le temps d'absence en entreprise puisqu'il s'agit d'un véritable temps de formation obligatoire pour l'obtention du diplôme.

Au lycée professionnel, si mon enfant n’a pas effectué toutes ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages), peut-il les rattraper pendant les vacances scolaires ? A quelles conditions ?

Si votre enfant n'a pas effectué toutes ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages), il peut les rattraper durant les vacances scolaires mais selon certaines conditions. Actuellement la loi autorise un rattrapage uniquement durant la moitié du temps de chaque période de vacances. Aussi, le chef d'établissement doit donner son accord et être joignable durant cette période de rattrapage. De même, les enseignants, et en particulier le professeur principal, devront assurer le suivi de votre enfant.

Dans tous les cas et pour toute information, prendre contact avec le professeur principal ou le chef d'établissement.

Qui prend en charge les frais occasionnés par les périodes de formation en milieu professionnel (ou les stages) de mon enfant ?

Certains frais occasionnés par les périodes de formation en milieu professionnel (ou les stages) comme l'hébergement, les repas, le transport... sont pris en charge. Les conditions de prise en charge sont décrites dans l'annexe financière de la convention de stage.

Pour toute information ou démarche de prise en charge de ces frais, il est préférable de consulter le service de l'intendance du lycée professionnel où est scolarisé votre enfant, avant le début du stage, en particulier en cas d'éloignement entre l'entreprise et votre domicile.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Haut de page

L’orientation et les poursuites d’études après le CAP

Au lycée professionnel, comment se décide le passage en deuxième année de CAP ?

Au lycée professionnel, le passage en deuxième année de CAP se fait automatiquement si votre enfant a suivi régulièrement les cours, a réalisé sa ou ses périodes de formation en milieu professionnel (ou ses stages) et a passé les contrôles continus. Si les résultats de votre enfant sont faibles, un redoublement de sa première année de CAP pourra lui être proposé.

Mon enfant peu-il redoubler au lycée professionnel ?

Oui, votre enfant peut redoubler dans son lycée professionnel. Le redoublement peut être décidé par le chef d’établissement en fin d’année scolaire si le dispositif d’accompagnement pédagogique mis en place n’a pas permis de pallier les difficultés importantes d’apprentissage de votre enfant. Le redoublement peut également être demandé par la famille. Si vous n'êtes pas d'accord avec la décision du chef d'établissement vous avez la possibilité de faire appel.
En cas d'échec à l'examen, le redoublement est de droit dans son établissement pour permettre à votre enfant de repréparer son examen.

Ressources utiles sur le web

Quelles sont les possibilités de changement d’orientation en cours ou à la fin de la première année de CAP ?

Jusque fin octobre environ, votre enfant peut changer d’orientation en fonction des places disponibles. Cette demande devra faire l'objet d'une procédure dans son établissement actuel à partir d'un dossier. En fonction des académies, les candidatures sont étudiées par l'application spécifique appelée Affelnet.
En fin de première année de CAP, un changement d'orientation est également possible sur demande de la famille et après avis du conseil de classe.
Vous pouvez contacter le professeur principal ou le psychologue de l’Éducation nationale pour vous faire accompagner dans ce changement d'orientation ou pour toute difficulté d'adaptation à la formation suivie.

Quelles sont les poursuites d'études possibles après un CAP ?

Après avoir obtenu son CAP, votre enfant peut préparer :

En deux ans :

  • Un bac professionnel
  • Un BP (brevet professionnel)
  • Un BMA (brevet des métiers d'art), un BTM (brevet technique des métiers)

En un an après son CAP :

  • Une MC (mention complémentaire)
  • Un CS (certificat de spécialisation)
  • Un CAP en un an
  • Une FCIL (formation complémentaire d'initiative locale)

Votre enfant peut aussi changer d'orientation vers une Première technologique (voire très rarement une Première générale) avec un excellent dossier et selon les places disponibles.

Le professeur principal et le psychologue de l'Éducation nationale peuvent accompagner votre enfant dans son projet.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant peut-il s’orienter en 1re professionnelle après son CAP ?

 

Après son CAP, votre enfant a la possibilité de poursuivre ses études en première professionnelle. Pour cela, il est préférable que la spécialité de la première professionnelle demandée soit identique ou proche de la spécialité professionnelle du CAP actuellement préparé. Son admission dépendra de ses résultats, de l'avis du conseil de classe et des places disponibles. Cette demande devra faire l'objet d'une procédure dans son établissement actuel à partir d'un dossier. Les candidatures sont étudiées par l'application spécifique appelée Affelnet.
Votre enfant pourra être accompagné dans ses démarches par le professeur principal ou par un psychologue de l'Éducation nationale.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant a abandonné sa formation au lycée professionnel, que faire ?

Il est toujours possible de reprendre ses études ou une formation après une interruption. Différents dispositifs existent, comme le droit au retour en formation initiale, et des aménagements sont possibles.
Si votre enfant a abandonné sa formation, il est conseillé de rencontrer rapidement un psychologue de l’Éducation nationale dans un CIO (Centre d'information et d'orientation) pour vous aider à en comprendre les raisons et l'accompagner dans son projet scolaire ou professionnel car votre enfant souhaite peut-être changer de spécialité, devenir apprenti...
Il existe d'autres organismes pour accompagner et aider votre enfant comme la Mission locale (pour les 16 à 25 ans).
Il existe également un site internet appelé "Nouvelles chances", et un numéro vert : le 0800 12 25 00. Destinés aux jeunes ayant quitté l'école, ils peuvent vous aider à connaître les organismes d'accueil proches de votre domicile.

À lire aussi sur onisep.fr

Qu’est-ce que l’entretien personnalisé d’orientation ?

Un entretien personnalisé d'orientation est proposé à votre enfant pour faire le point sur sa formation et son projet d'orientation. Votre présence lors de cet entretien est recommandée. Cet entretien permet aussi aux professeurs de mieux connaître votre enfant et de mieux l'accompagner dans sa scolarité. Par exemple, en cas de difficulté, votre enfant pourra bénéficier d'aides dans la ou les matières où il rencontre des difficultés.

 

Ressources utiles sur le web

Haut de page

Les examens et diplômes au lycée professionnel

Mon enfant n'a pas obtenu son diplôme, peut-il le repasser ?

Si votre enfant a échoué à l'examen, le redoublement est de droit, s'il s'agit de son premier échec.
S'il a échoué au bac professionnel, il peut conserver pendant cinq ans les notes égales ou supérieures à 10/20 obtenues aux différentes épreuves.
S'il a échoué au CAP, il peut également conserver pendant cinq ans toutes les notes obtenues pour repasser le même CAP. S'il choisit de préparer un autre CAP, seules les notes de l'enseignement général sont conservées.
Si votre enfant échoue une deuxième fois à l'examen, il est conseillé de vous rapprocher du CIO (centre d'information et d'orientation) le plus proche de votre domicile pour étudier les possibilités de repréparation de l'examen, dans le cadre d'un MOREA (module de repréparation à l'examen par alternance) ou micro-lycée, par exemple.

À lire aussi sur onisep.fr

Où peut-on trouver les dates et les résultats d’examen ?

Vous trouverez les dates d'examen sur la convocation remise à votre enfant par le lycée professionnel quelques semaines avant le début des épreuves. Le centre d'examens et le matériel autorisé y sont précisés.

Désormais, votre enfant bénéficie d'un espace candidat sur l'application Cyclades qui lui permet de s'inscrire, d'imprimer ses convocations et de consulter les résultats. Votre enfant sera guidé par l'établissement pour effectuer cette démarche.

Ressources utiles sur le web

Comment s'organise l'examen du CAP ?

Une partie des épreuves du CAP s'organise sous la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation). L'évaluation des compétences terminales de certaines disciplines s'étale sur toute la durée de la formation pour tenir compte du rythme d'apprentissage de chaque élève. Les épreuves d'enseignement général ont lieu à la fin de la formation du CAP.
Pour réussir son examen, votre enfant doit obtenir la moyenne en enseignement général et aux épreuves professionnelles, soit 10/20.
Le diplôme est à retirer au lycée à partir du mois d'octobre (après la session de remplacement).

Ressources utiles sur le web

Le CAP est-il obligatoire pour entrer en première professionnelle ?

Le CAP est obligatoire pour entrer en première professionnelle. Votre enfant, avec un bon dossier scolaire, peut demander une admission en première professionnelle dans un domaine proche de son CAP. Cependant son inscription n'est définitive qu'en cas de réussite au CAP.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Haut de page

Trouver un emploi

Mon enfant souhaite trouver un emploi, quels sont les organismes qui peuvent l’accompagner dans sa démarche ?

Au cours de sa formation votre enfant est préparé à la recherche d'un emploi. Une fois diplômé, il doit s'inscrire comme demandeur d'emploi au Pôle emploi le plus proche de son domicile. Il peut se rapprocher de son lycée pour obtenir des offres d'emploi et s'inscrire dans des agences d'intérim. En plus des conseillers de Pôle emploi, les PAIO (permanences d'accueil, d'information et d'orientation), les Missions locales, et les Cap emploi (pour les personnes handicapées) peuvent l'aider dans sa recherche d'emploi.
Les salons et forums de l'emploi sont aussi à privilégier.
Pour certaines activités (travail après 22 heures par exemple) il est préférable que votre enfant soit âgé d'au moins 18 ans, le travail des mineurs étant encadré par des règles spécifiques.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant souhaite créer son entreprise, existe-t-il des aides ?

 

Si votre enfant souhaite créer son entreprise, il peut solliciter différents organismes pour bénéficier d'un accompagnement et d'un suivi personnalisé : Pôle emploi, les Chambres de commerce et d'industrie, les Chambres des métiers d'art, les réseaux d'accompagnement à la création d'entreprise...

Pour les aides financières, votre enfant pourra se rapprocher du Conseil départemental, du Conseil régional et de la mairie du lieu de votre domicile.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Quels sont les différents types de contrats de travail ?

 

Il existe de nombreux contrats de travail. Parmi les plus courants, vous trouvez :

  • le CDI (contrat à durée indéterminée)
  • le CDD (contrat à durée déterminée)
  • le CTT (contrat de travail temporaire) ou intérim
  • le contrat de professionnalisation permet de se former à un diplôme en exerçant une activité professionnelle

N'hésitez pas à contacter le Pôle emploi le plus proche de votre domicile.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Quelles sont les aides financières proposées à mon enfant pour sa recherche d’emploi (déplacement, logement, repas…) ?

Différentes aides financières peuvent être proposées à votre enfant par Pôle Emploi, comme l’aide à la mobilité ou le service complémentaire d’aide à la mobilité pour pouvoir se rendre à un entretien. Si votre enfant rencontre des difficultés durables dans sa recherche d'emploi, il peut bénéficier d'une allocation spécifique dans le cadre d'un contrat d'engagement jeune. Dans tous les cas votre enfant doit être inscrit à Pôle Emploi ou à la Mission locale, et certaines conditions sont à remplir pour pouvoir en bénéficier.

Ressources utiles sur le web

Haut de page

Lycée professionnel et formation à l'étranger 

Quel est l'intérêt pour mon enfant de se former en milieu professionnel à l'étranger ?

Il y a plein de bonnes raisons d'effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger : apprendre ou se perfectionner dans une langue étrangère, découvrir un autre pays, améliorer sa confiance en soi, son autonomie, se responsabiliser, obtenir un double diplôme... En plus, c'est une expérience que votre enfant peut valoriser dans un CV. Ces parcours sont très appréciés des employeurs.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Qui contacter pour connaître les possibilités de formation à l’étranger pour mon enfant ?

Pour obtenir des informations sur les possibilités de formation à l'étranger pour votre enfant, vous pouvez contacter le proviseur ou le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée professionnel où il est inscrit. Ils pourront répondre à vos questions et vous conseiller.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Quelles sont les aides pour financer les périodes de formation (ou les stages) en milieu professionnel à l’étranger ?

Différentes aides existent pour financer les stages ou les périodes de formation en milieu professionnel à l'étranger de votre enfant inscrit au lycée professionnel :

  • La bourse Erasmus + pour financer les stages en entreprise à l'étranger,
  • Les aides proposées par les régions pour accompagner les projets de mobilité européenne et internationale.

Pour toute information, vous pouvez contacter le professeur principal ou le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée professionnel où est inscrit votre enfant.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

En lycée professionnel, combien de temps mon enfant peut-il partir à l'étranger ?

Le séjour de votre enfant à l'étranger peut se dérouler sur une période comprise entre deux semaines et douze mois. En général, les séjours durent quatre semaines.

Pour toute information, vous pouvez contacter le professeur principal ou le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée professionnel où est inscrit votre enfant.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Faut-il que mon enfant ait un niveau minimum en langue pour effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger ?

Non, l'apprentissage de la langue se fait très rapidement puisque votre enfant sera immergé dans un autre environnement linguistique. Il aura l'opportunité de se perfectionner dans une langue étrangère tout en s'adaptant à un mode de vie différent.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

Ressources utiles sur le web

Comment sont organisées les formations à l’étranger par les lycées professionnels ?

Le lycée professionnel de votre enfant va organiser le partenariat avec des centres de formation ou des entreprises à l'étranger, par exemple dans le cadre du programme européen Erasmus +.

La durée varie de deux semaines à douze mois. Votre enfant aura, avec sa convention de stage (obligatoire), une fiche d'information présentant la réglementation du pays d'accueil (droits-devoirs du stagiaire).

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Que faut-il prévoir pour les formations à l’étranger ?

Des démarches et documents seront à prévoir et varieront selon les pays : carte d'identité, passeport, visa, vaccinations, assurance... Il faudra prévoir le budget pour le transport, le logement, la nourriture...

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Les stages à l'étranger sont-ils réservés à certaines spécialités de lycées professionnels ?

Les stages à l'étranger sont possibles pour toutes les spécialités de lycées professionnels. N'hésitez pas à contacter le proviseur ou le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques au lycée, ou la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération) au rectorat de votre académie.

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant sera-t-il évalué pendant son stage en entreprise à l’étranger ?

Oui, votre enfant sera évalué pendant son stage en entreprise à l'étranger.

Pour connaître les modalités d'évaluation, vous devez contacter le professeur principal ou le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée professionnel où est inscrit votre enfant.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant peut-il préparer son diplôme à l’étranger ?

Votre enfant ne pourra pas préparer son diplôme à l'étranger. Cependant, certains lycées professionnels proposent des sections européennes et votre enfant a la possibilité d'effectuer des périodes de formation en entreprises dans un pays de l'Union européenne. Généralement, au cours de sa formation, une ou plusieurs matières professionnelles sont enseignées en langue étrangère. Cette section vise l'acquisition de compétences linguistiques, mais aussi professionnelles et culturelles.

Dans chaque région ou rectorat un service vous apporte toutes les informations utiles : la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web