Scolarité et troubles intellectuels et cognitifs

Définition du handicap mental

Publication : 26 octobre 2021

Une personne présentant des troubles intellectuels ou cognitifs se heurte à des problèmes de réflexion et de conceptualisation, et éprouve des difficultés à s’exprimer. Quelle qu'en soit l’origine, la personne en situation de handicap intellectuel peut avoir besoin d’un soutien et d’un accompagnement adaptés pour l’aider à mieux communiquer avec les autres et développer sa personnalité.

Des causes variées

L'enfant présentant des troubles intellectuels ou cognitifs est désorienté devant une situation nouvelle et se trouve souvent en difficulté pour s’adapter. Il peut présenter des troubles émotionnels comme l’instabilité, l’excitation ou l’hyperémotivité. Les causes sont variées : accidents de la vie, problèmes neurologiques, anomalies chromosomiques ou maladies génétiques.

Deux causes fréquentes 

La trisomie 21, liée à une anomalie chromosomique, peut provoquer des malformations physiques, des troubles du métabolisme et des retards dans le développement intellectuel. Elle concerne filles et garçons dans les mêmes proportions, et atteint environ 1 enfant sur 2 000 naissances. De léger à sévère, la déficit intellectuel varie d’un individu à l'autre. Actuellement, il s'agit en général d'un déficit intellectuel moyen.

Le syndrome de l'X fragile, associé à une mutation sur le chromosome X, est caractérisé par un déficit intellectuel et a surtout des répercussions sur le comportement : hyperactivité, troubles de l’attention, fuite du regard, colères fréquentes et sautes d’humeur. Ce syndrome atteint 1 garçon sur 5 000 et 1 fille sur 9 000.

 

 

À lire aussi

Sur le web

Haut de page