Les enseignants référents à la scolarisation des élèves en situation de handicap

Publication : 26 janvier 2022

Interlocuteurs privilégiés des parents, les ERSEH (enseignants référents) font le lien entre les familles et l'ensemble des professionnels qui accompagnent les élèves, tout au long de leur parcours scolaire.
L’enseignant référent : pivot de la scolarisation

De la maternelle au lycée

Depuis la maternelle jusqu'en terminale, voire en BTS (brevet de technicien supérieur) ou en classe prépa, les ERSEH (enseignants référents à la scolarisation des élèves en situation de handicap) accueillent, informent et accompagnent les familles.

Ils suivent les élèves en situation de handicap d'un secteur géographique donné, que la scolarisation ait lieu dans un établissement ordinaire, un établissement médico-social, à distance, ou à domicile.

Des interlocuteurs privilégiés

Ces enseignants référents contribuent à la mise en place des moyens nécessaires pour permettre aux élèves en situation de handicap d'étudier dans les mêmes conditions que leurs camarades. Ils sont généralement titulaires du Cappei et ont une mission de conseil et d’accompagnement auprès des parents. Ils ont également un rôle de médiateur entre tous les partenaires au sein de l’école, de la famille, des centres de soins, de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Consultés pour leur connaissance du handicap et leur expérience d'enseignants spécialisés, ils apportent souvent des réponses concrètes aux questions que se posent les enseignants (outils, contrôles, notations...) et les orientent vers des professeurs-ressources, des centres de documentation, des formations.

Mettre en œuvre le PPS

Point d'orgue de leur mission : la mise en œuvre du PPS (projet personnalisé de scolarisation), véritable outil de suivi des aménagements de la scolarité de chaque élève en situation de handicap. L'ESS (équipe de suivi de la scolarisation) constituée de l'équipe éducative, des psychologues de l'Éducation nationale, des professionnels de santé, des parents, assure le suivi du PPS et procède une fois par an à son évaluation. Elle peut proposer des adaptations du PPS au vu des difficultés rencontrées (adaptations pédagogiques, aides techniques, aide humaine, tiers temps pour les examens...).

Les enseignants référents transmettent cette évaluation à la MDPH. Le PPS est ensuite validé ou modifié par la CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées), et mis en place en suivant toutes les décisions prises.

Les informations sur la situation d'un élève en situation de handicap sont regroupées sur un document unique, le GEVA-sco (guide d'évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation). Ce document officiel permet les échanges entre l'Éducation nationale (équipe de suivi de la scolarisation) et la MDPH.

Évoluer avec l'élève

Changement de classe, de niveau d'enseignement, entrée en formation professionnelle ou dans le supérieur..., les enseignants référents réunissent l'ESS au moins une fois par an, pour voir si le PPS est adapté ou pas aux besoins de l'enfant, et éventuellement le réévaluer. La plupart du temps, ce sont eux qui prennent l'initiative de réunir l'ESS et qui rédigent les propositions de l'ESS : aménagements, modification du PPS, nouveau mode de scolarisation...

Les enseignants référents sont la mémoire du parcours scolaire des élèves puisque, tant qu'ils restent sur leur secteur d'intervention, ils les suivent tout au long de la scolarité.

En milieu spécialisé. Les enseignants référents interviennent dans le cadre des unités d'enseignement qui assurent la scolarisation des jeunes dans les établissements médico-sociaux, au sein des hôpitaux de jour, des instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques... Toujours selon le PPS établi avec l'équipe de suivi de la scolarisation (parents, enseignant référent, enseignant spécialisé, médecin, orthophoniste, éducateur, psychomotricien...).

Information école inclusive

Les cellules d’écoute et de réponse, dans chaque DSDEN (Direction des services départementaux de l’Éducation nationale) ont pour objectif d’informer les familles sur les dispositifs existants et le service public de l’école inclusive et de répondre sur le suivi du dossier de leur enfant. Elles sont joignables au numéro unique : 0 805 805 110 (service gratuit + prix d’un appel local).

La cellule ministérielle "Aide handicap école" est joignable au 0 800 730 123 (numéro accessible aux personnes sourdes et malentendantes).

Vous pouvez également écrire à l'adresse : aidehandicapecole@education.gouv.fr.