Industrie alimentaire

Les formations pour exercer dans l'industrie alimentaire

Publication : 28 octobre 2021

L'industrie alimentaire est un secteur dynamique qui recherche de jeunes diplômés de tous niveaux. Du CAP aux écoles d'ingénieurs en passant par les BTS et BUT ou les masters à l'université, les itinéraires de formation sont variés. Panorama des cursus généralistes ou spécialisés.

Du CAP au master, des formations à tous les niveaux

Du CAP au niveau ingénieur, de nombreuses formations permettent de rejoindre le secteur agroalimentaire, en production, en maintenance, en qualité, en logistique comme en vente. Certaines sont spécialisées, d'autres transversales. La plupart peuvent être préparées en apprentissage.

Premiers niveaux d'entrée dans la filière : les CAP et bacs professionnels. Citons, par exemple, le CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, le bac pro bio-industries de transformation, le bac pro laboratoire contrôle qualité, le bac pro pilote de ligne de production.

À bac + 2, plusieurs BTS (bioanalyses et contrôles ; bioqualité, etc.) et BTSA (sciences et technologies des aliments ; Anabiotec, etc.) sont possibles.

À bac + 3, des parcours du BUT génie biologique forment à la gestion de production, au management de la qualité dans l’agroalimentaire. D’autres BUT (génie industriel et maintenance ; chimie ; génie chimique, génie des procédés) permettent aussi de rejoindre le secteur. Plusieurs licences professionnelles apportent aussi une spécialisation ou une double compétence utile en agroalimentaire.

Au niveau bac + 5, les diplômes d’ingénieur et les masters ouvrent la voie vers les postes d’encadrement, la recherche et le développement. Deux possibilités selon les postes : suivre une spécialité agroalimentaire ou un cursus plus généraliste. Les diplômés d'écoles de commerce sont aussi les bienvenus dans les métiers du marketing et de l'ouverture de marchés à l'étranger.

À lire aussi

Haut de page