Le bac professionnel

Le bac professionnel : études, programme...

Publication : 29 novembre 2021

Après la 3e, vous envisagez de poursuivre vos études en bac professionnel. Enseignements, horaires, programme… tout savoir pour bien choisir.

Une réponse aux besoins des entreprises

Le bac professionnel offre une qualification reconnue sur le marché de l'emploi et répond à la demande des entreprises de la production et des services. Le bac pro agricole est proposé en établissement d’enseignement agricole.

L'enseignement en bac pro se réfère à des métiers et comprend des stages appelés PFMP (périodes de formation en milieu professionnel). Il permet d'accéder rapidement au monde du travail, mais aussi de continuer ses études dans l'enseignement supérieur, principalement en BTS.

L'accès en bac professionnel

L'accès peut se faire soit après la classe de 3e, soit après un CAP ou encore après une 2de générale et technologique.

En fin de 3e

En fin de 3e, lors des vœux d'orientation, les élèves choisissent pour entrer en 2de pro une famille de métiers ou une spécialité hors familles de métiers.

Après un CAP

Après un CAP obtenu à la session précédant l'inscription, il est possible de poursuivre une formation vers le bac professionnel en 2 ans, dans une famille de métiers ou une spécialité en cohérence avec celle du diplôme obtenu. Ils intègrent alors la classe de 1re professionnelle.

Après une 2de générale et technologique

La réorientation vers la voie professionnelle est à l'initiative de l'élève et de sa famille. Le conseil de classe ne peut pas imposer ce choix. Si l'élève demande une réorientation dans la voie professionnelle, celle‐ci doit être validée par le chef d'établissement qui peut proposer, en accord avec l'équipe pédagogique et s'ils le jugent utile, un stage passerelle.

Le parcours du bac professionnel en 3 ans

Il se compose :

  • d'une 2de professionnelle organisée par familles de métiers ou spécialité hors familles de métiers pour préparer progressivement l'élève à un bac pro précis ;
  • d'une 1re professionnelle, au cours de laquelle les élèves suivent une spécialité choisie à la fin de l’année de 2de ;
  • d'une terminale professionnelle qui permet de se préparer à l'insertion professionnelle et à la poursuite d'études.

Le cycle peut être suivi par la voie scolaire dans les lycées professionnels ou par la voie de l'apprentissage dans les CFA (centre de formation d'apprentis).

L’inscription en 2de professionnelle

L'admission se fait sur dossier et après avis du conseil de classe. En CFA, l'admission se fait sur dossier et signature d’un contrat d’apprentissage avec un employeur.

Au programme

Des enseignements professionnels et généraux sont liés à la spécialité du bac professionnel. Il existe des différences selon que le bac professionnel relève du secteur de la production (agriculture, espaces verts, génie civil, matériaux, mécanique-électricité...) ou du secteur tertiaire (transports, logistique, commerce, gestion, services au personnes...).

  • Des enseignements professionnels en co-intervention en français, mathématiques-sciences... Un atelier de philosophie peut être mis en place en terminale pro ; la réalisation d'un chef-d’œuvre à partir de la 1re pro; prévention-santé-environnement ; économie-gestion ou économie-droit selon la spécialité.
  • Des enseignements généraux : français ; histoire-géographie ; enseignement moral et civique ; mathématiques ; langue vivante ; sciences physiques et chimiques ou langue vivante (selon les spécialités) ; arts appliqués et cultures artistiques ; EPS.
  • Des enseignements facultatifs (selon la spécialité) : les unités facultatives secteur sportif ou mobilité, par exemple.

Un accompagnement personnalisé : tout au long du parcours de bac professionnel, ce dispositif est proposé en fonction des besoins des élèves et de leurs projets personnels. Cet accompagnement personnalisé peut prendre la forme d'un travail de soutien, d’approfondissement et d'aide à l'orientation, en particulier pour la préparation à la poursuite d'études. Un accompagnement au choix d'orientation est aussi proposé.

Et le bac pro agricole ?

Il comprend sur 3 ans :

  • Des enseignements professionnels : techniques professionnelles et sciences économiques et des enseignements à l’initiative des établissements.
  • Des enseignements généraux : français; histoire-géographie ; technologies de l’informatique et du multi-média ; documentation ; sciences économiques, sociales et de gestion ; langue vivante ; biologie-écologie ; mathématiques ;  physique-chimie ; informatique ; éducation socioculturelle ; EPS (éducation physique et sportive).
  • Un stage collectif pour l’éducation à la santé et au développement durable (1 semaine en 2de professionnelle et 1 semaine sur le cycle terminal) et des périodes de formation en milieu professionnel : 14 à 16 semaines de stage dont 13 semaines prises sur la scolarité (12 semaine de stage individuel en milieu professionnel et 1 semaine de stage collectif).
  • Des travaux pratiques renforcés (chantier école) et une mise à niveau des élèves (1 semaine en 2de professionnelle).

Que devient le "diplôme intermédiaire" ?

Une attestation de réussite intermédiaire remplace l'obligation de présenter une certification intermédiaire, dit "diplôme intermédiaire" du bac pro. Elle permet de valoriser le niveau de compétences atteint par l'élève sous statut scolaire en fin de classe de 1re pro. L'attestation est délivrée aux candidats ayant obtenu une moyenne annuelle égale ou supérieure à 10 sur 20. Dans l'enseignement agricole, les élèves ont le choix de se présenter aux épreuves du certificat intermédiaire ou de bénéficier d'une attestation.

Droit à l'erreur : une période de consolidation de la rentrée jusqu'à la Toussaint

Une "période de consolidation de l'orientation" s'étend de la rentrée aux vacances de la Toussaint. Cette période permet à un élève qui s'est manifestement trompé d'orientation de changer de secteur professionnel ou de voie d'orientation en rejoignant la voie générale et technologique. Attention, ces réorientations restent possibles dans la limite des places disponibles et nécessitent l'accord de l'équipe pédagogique voire de l'inspecteur d'académie-directeur académique des services de l'éducation nationale. Il faut se renseigner auprès du proviseur du lycée sur la procédure et le calendrier.