Que faire après le bac ?

Que faire après un bac professionnel ?

Publication : 9 septembre 2022

La plupart des bacheliers professionnels entrent directement dans la vie active, signe de l'adéquation de ces diplômes aux besoins des employeurs. Un tiers poursuit toutefois des études supérieures, principalement en BTS, où des places leur sont réservées.

Vous trouverez une information plus détaillée sur la poursuite d’études après un bac professionnel en consultant notre dossier : Que faire après un bac professionnel ?

Les formations en 1 an

Nombre de bacheliers professionnels poursuivent leurs études en 1 an, afin d’acquérir une spécialisation ou de nouvelles compétences.

Les CS (Certificats de spécialisation)

Les CS (Certificats de spécialisation)

Les CS agricoles s’adressent aux titulaires d’un bac professionnel du domaine de l’agriculture ou de l’agroalimentaire. Ils attestent de compétences variées (comptabilité, vente, techniques de culture...), très utiles aux professionnels de l’élevage, de l’exploitation agricole, etc.

La formation se déroule en 1 an dans un lycée agricole, en CFA (centre de formation d’apprentis) souvent sous contrat d’apprentissage. Certains CSA post-bac sont accessibles via Parcoursup.

Les FCIL (Formations complémentaires d'initiative locale)

Les FCIL (Formations complémentaires d'initiative locale)

Les FCIL répondent à des besoins précis en qualification d'entreprises situées sur un territoire ou dans un bassin d'emploi. Elles permettent de se spécialiser. L'année est validée par une attestation ou un certificat d'école.

La formation se déroule au sein d’un LP (lycée professionnel) ou d’une école privée, à temps plein, avec une alternance école-entreprise. L'admission en FCIL se fait directement auprès des établissements concernés.

Les MC (Mentions complémentaires)

Les MC (Mentions complémentaires)

Différentes MC, de niveau équivalent au bac, recrutent sur dossier des bacheliers professionnels.

Le choix d’une MC s’effectue à l’intérieur d'un même champ professionnel.

Elles se préparent au sein d’un LP (lycée professionnel) ou d’un CFA (centre de formation d’apprentis). Certaines MC post-bac sont accessibles via Parcoursup.

Objectif bac + 2 ou bac + 3

La plupart des bacheliers professionnels qui entreprennent des études supérieures préparent un diplôme champ professionnel d’origine en 2 ou 3 ans.

BTS (Brevet de technicien supérieur)

BTS (Brevet de technicien supérieur)

Les candidatures des bacheliers professionnels qui demandent à intégrer un BTS dans un lycée public sont examinées en priorité

La formation se déroule en 2 ans, en lycée, en école, ou en établissement agricole pour les BTSA, sous statut scolaire, sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation (alternance de cours et de périodes en entreprise).

L’admission se fait via Parcoursup, sur dossier scolaire voire entretien, avec des modalités spécifiques pour les bacheliers professionnels.

BUT (Bachelor universitaire de technologie)

BUT (Bachelor universitaire de technologie)

Les IUT (instituts universitaires de technologie) comptent peu de bacheliers professionnels. Des programmes aménagés leur permettent de bénéficier d'une mise à niveau dans les disciplines fondamentales avec l'objectif d'obtenir, en 3 ans, leur BUT.

L'accès à la formation est très sélectif et se fait via Parcoursup, sur dossier scolaire.

Écoles spécialisées

Écoles spécialisées

Certains bacheliers professionnels optent pour une école d’art qui délivre un titre spécifique en 2 ou 3 ans (accès sur dossier scolaire et artistique, épreuves et entretien de motivation) ou qui prépare au DN MADE (diplôme national des métiers d'art et du design) en 3 ans (admission sur dossier scolaire, travaux artistiques et entretien, via Parcoursup).

On trouve quelques bacheliers professionnels dans les écoles de commerce ou dans les écoles de comptabilité pour préparer un DCG (diplôme de comptabilité et gestion) par exemple. Les écoles en 2 ou 3 ans recrutent principalement sur concours post-bac. La sélection porte le plus souvent sur les matières générales, ce qui désavantage les bacheliers professionnels.

Les écoles du paramédical ou du social sont accessibles, notamment celles qui n'exigent pas le bac : formations d'accompagnant éducatif et social, d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture (en 1 an), de moniteur-éducateur ou technicien de l'intervention sociale et familiale (en 2 ans).  Recrutement sur dossier ou épreuves et entretien de motivation. À noter : des passerelles existent pour les bacheliers pro ASSP (accompagnement, soins et services à la personne option A à domicile et option B en structure) et SAPAT (service aux personnes et aux territoires).

Objectif bac + 5

Le lycée professionnel ne prépare pas à la poursuite d’études en cursus généralistes. Certains établissements d’enseignement supérieur proposent cependant des mises à niveau pour les bacheliers professionnels qui souhaiteraient suivre un cursus long, à l’université ou en école.

Université

Université

4 % de bacheliers professionnel s'inscrivent en licence, qui donne accès au master (bac + 5). Les études universitaires sont très théoriques et éloignées de la formation reçue au lycée professionnel, ce qui peut mettre en difficulté ces étudiants.

Pour augmenter les chances de réussite des bacheliers professionnels, certaines universités proposent des mises à niveau et/ou un aménagement du cursus sur 4 ans au lieu de 3, par exemple.

CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles)

CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles)

Quelques rares CPGE accueillent les bacheliers professionnels pour 3 ans. Objectif ? Les préparer aux concours des grandes écoles en 3 ans au lieu de 2.

Trois prépas scientifiques TSI (Chambéry, Montceau-les-Mines, Nîmes) les accueillent en vue d'une admission en écoles d'ingénieurs ; Quatre prépas économiques ECT (Lyon, Marseille, Niort et Strasbourg) en vue d'une admission en écoles de commerce.

L'année de césure

Après le bac, il est possible d’opter pour une césure, par exemple pour faire un service civique, partir à l’étranger ou bien monter un projet.

Il est nécessaire de s’inscrire dans une formation supérieure via Parcoursup, afin d’obtenir l’accord d’un établissement. Cela permet d’avoir une place assurée lors de sa reprise d’études, après un semestre ou une année.